Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

gaullisme.net

 

Pourquoi le Centre d'Information sur le Gaullisme?

Lancé en 2000, ce site Internet n'est pas le seul consacré à Charles de Gaulle et au gaullisme. Le Centre d'Information sur le Gaullisme n'est toutefois ni un simple centre de recherche historique (comme la Fondation Charles de Gaulle) ni un mouvement politiquement engagé.

Notre objectif est d'informer les internautes, en dehors de toute prise de position partisane ou électorale, sur le contenu de la pensée politique gaulliste, sur les enjeux autour de la référence au gaullisme et sur les mouvements politiques qui se réclament du gaullisme.

Laurent de Boissieu
journaliste politique

 

17/06/2010

Que reste-t-il du gaullisme aujourd'hui? Alain Duhamel

Libération, 17/06/2010

Lire la suite

12/06/2010

Sondage gaullisme, 2010

Diriez-vous du gaullisme et des idées gaullistes que c'est ... ?

Un courant d'idées revendiqué par certaines personnalités politiques mais qui ne veut plus dire grand-chose 45%
Un courant d'idées dépassé 28%
Quelque chose toujours d'actualité qui représente un courant d'idées important dans notre pays 27%

 

Parmi ces personnalités, quelle est celle qui représente aujourd'hui le mieux les idées du général de Gaulle?

Jacques Chirac 48%
Dominique de Villepin 12%
Michelle Alliot-Marie 11%
Jean-Pierre Chevènement 7%
Nicolas Sarkozy 6%
François Bayrou 6%
Nicolas Dupont-Aignan 5%
Aucune de celles-ci 3%
Ne se prononce pas 2%

 

Institut: Ifop
Commanditaire: Le Journal du Dimanche
Publication: 12 juin 2010
Date de réalisation: non communiquée
Échantillon représentatif: 953 personnes

12/05/2010

Le dernier jour du général de Gaulle: François Broche

 

François Broche a choisi pour évoquer le plus illustre des Français un angle particulier : celui de la mort. La sienne, celle de ses amis, de ses ennemis, mais aussi les conceptions religieuses de celui qui aimait à citer ce mot de Staline : « Après tout, il n'y a que la mort qui gagne. »
Car la mort, des tranchées de la Grande Guerre jusqu'à l'ultime retraite de Colombey, fut la compagne la plus familière du Général. Sa vie fut jalonnée de deuils intimes, d'ennuis de santé, d'attentats, et marquée par la hantise du déclin physique, la constante tentation de tout quitter et même de se suicider, après 1969.
Sans a priori ni complaisance, grâce à une documentation minutieuse et une enquête approfondie auprès de grands témoins - Bernard Tricot, Philippe de Gaulle, Alain de Boissieu, Maurice Druon, Maurice Schumann, Pierre Lefranc, Jacques Massu, Jean Mauriac, Robert Poujade... -, François Broche réhabilite, preuves à l'appui, l'homme prétendu insensible par ses détracteurs, dément certains clichés malveillants et tenaces quant à son manque de coeur et de magnanimité.

Fils d'un Compagnon de la Libération, membre du conseil scientifique de la Fondation Charles-de-Gaulle, dont il dirige la revue Espoir, François Broche est un spécialiste de la France Libre et de la Seconde Guerre mondiale Il a notamment publié Le Bataillon des guitaristes (Fayard, 1970), Les Bombardiers de la France Libre (Presses de la Cité, 1979), L'Epopée de la France Libre (Pygmalion, 2000), Bir Hakeim, la France renaissante (Italiques, 2003), Une Histoire des antigaullismes des origines à nos jours (Bartillat, 2007).

06/05/2010

Le gaullisme pour les nuls: Chantal Morelle

 

Tour à tour saint-cyrien, officier d'infanterie, prisonnier de guerre, stratège militaire, chef de la France libre, homme d'État, le général de Gaulle fut un serviteur infatigable de la France qui, écrit-il dans ses Mémoires, "n'est elle-même qu'au premier rang". Ce fervent patriote sauva l'honneur de la France en 1940 en refusant de capituler face à l'Allemagne et d'obéir au régime de Vichy. Une fois au pouvoir, il n'eut de cesse de contribuer à rendre à la France sa place et son prestige dans le monde en la dotant notamment d'une nouvelle Constitution et d'infrastructures modernes. À sa mort, à Colombey-les-Deux-Églises en 1970, c'est une page de l'histoire de France qui se tourne. De l'appel du 18 juin à la crise de Mai 68 en passant par la Libération ou les accords d'Évian, ce livre retrace le destin d'un homme hors du commun dont la vie et la légende, souvent, se confondent. Par-delà l'anecdote biographique, il détaille les réalisations du gaullisme et dresse l'héritage considérable que le Général et ses successeurs ont légué à notre pays

Chantal Morelle, professeur agrégée d'histoire et docteur en histoire, enseigne en classes préparatoires aux grandes écoles. Elle a été chargée du service des Etudes et Recherches de la Fondation Charles-de-Gaulle entre 1991 et 1998. Elle est l'auteur de De Gaulle, le gaullisme et les gaullistes et de "De Gaulle" et "La République des gaullistes" dans le Dictionnaire critique de la République.